La Quête Insaisissable de la Démocratie en RD Congo : Un Regard Renouvelé

Elections 2023 : la CENI reporte la publication des résultats provisoires des législatives

Comprendre les Complexités Politiques de la RDC : Un Récit Humain et des Théories Inclusives

La démocratie en République Démocratique du Congo (RDC) n’est pas seulement un concept abstrait ou un idéal lointain ; c’est une réalité vécue au quotidien par ses habitants. Prenons l’exemple de Jean, un jeune activiste de Kinshasa, qui, malgré les menaces et les intimidations, continue de militer pour des élections libres et justes. Sa détermination et son espoir incarnent la soif de démocratie d’une nation. C’est à travers des histoires comme celle de Jean que nous pouvons vraiment comprendre les luttes et les aspirations du peuple congolais.

Simplification des Théories pour une Compréhension Élargie

Daron Acemoglu et James Robinson, dans leur ouvrage “Why Nations Fail”, distinguent deux types d’institutions : inclusives et extractives. Les institutions inclusives favorisent la participation économique et politique d’une large part de la population, encourageant ainsi l’innovation et la croissance économique. À l’inverse, les institutions extractives concentrent la richesse et le pouvoir entre les mains de quelques-uns, empêchant le développement économique et social général.

En RDC, l’extraction des ressources minérales, contrôlée par une élite restreinte sans redistribution équitable des bénéfices, est un exemple frappant d’institution extractive. Cette dynamique freine le développement économique global du pays, car elle ne profite qu’à un petit groupe et ne stimule pas l’innovation ou l’investissement généralisé.

Achille Mbembe, dans son analyse de la politique africaine, introduit le concept de “la politique du ventre“, qui décrit un système où les dirigeants utilisent les ressources de l’État pour leur propre enrichissement et pour maintenir leur pouvoir. Ce terme illustre la manière dont les leaders politiques « mangent » les richesses du pays, sans se soucier du bien-être général.

En RDC, la politique du ventre se manifeste par la corruption endémique et le détournement de fonds publics. Les ressources naturelles, au lieu d’être utilisées pour le développement du pays, sont souvent accaparées par les dirigeants et leurs proches, entravant ainsi la croissance économique et le développement social.

Application des Théories à la Réalité Congolaise

Ces théories, lorsqu’appliquées à la RDC, offrent un cadre explicatif pour comprendre les obstacles au développement et à la démocratisation du pays. Elles soulignent l’importance de transformer les institutions extractives en institutions inclusives et de démanteler la politique du ventre pour établir une gouvernance plus transparente et équitable.

Pour passer d’un système extractif à un système inclusif en RDC, il serait nécessaire d’instaurer des réformes visant à une meilleure redistribution des richesses, à une participation plus large de la population dans les processus politiques et économiques, et à une lutte contre la corruption. De telles mesures permettraient non seulement de stimuler la croissance économique mais aussi de renforcer la démocratie en RDC.

Il est crucial d’inclure les voix des Congolais eux-mêmes dans cette discussion. Les travaux d’universitaires et de journalistes congolais, tels que Léonie Kandolo ou Dieudonné Nkishi, offrent un regard interne et approfondi sur les défis politiques de leur pays. Leur perspective enrichit la compréhension du contexte démocratique en RDC.

Analyse Comparative et Contexte International

La situation de la RDC gagnerait à être comparée à d’autres contextes africains, tels que le Rwanda voisin, où la voie vers la démocratie présente ses propres particularités. De plus, examiner le rôle des influences internationales, comme l’impact de l’exploitation coloniale et postcoloniale, éclaire d’un jour nouveau les défis démocratiques de la RDC.

Pour l’avenir, la RDC pourrait explorer des stratégies mixtes : renforcer la société civile, comme en témoigne le succès du mouvement citoyen LUCHA, tout en sollicitant un engagement plus constructif de la part de la communauté internationale. Ces actions pourraient contribuer à l’édification d’une démocratie plus robuste et inclusive.

En adoptant ces approches, l’analyse de la démocratie en RDC devient non seulement plus compréhensible, mais aussi plus proche de la réalité vécue par ses citoyens. C’est une histoire qui ne se limite pas à la politique; c’est une histoire de personnes, de leurs luttes et de leur inlassable quête pour un avenir meilleur. La démocratie en RDC, avec ses défis et ses espoirs, est un récit en cours, un mélange de réalités dures et de rêves tenaces, incarné par des individus comme Jean et des millions d’autres Congolais.

Kaziba Online
A propos Webmaster 416 Articles
Noé Juwe Ishaka ; Ph.D Candidate ; Adler University, Chicago Campus, IL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire