André Flahaut et Impulsion Belge contre l’Impunité: La Belgique envisage des Sanctions contre le Rwanda

Flag of Belgium
Flag of Belgium

Entre Diplomatie et Justice: La Belgique se Mobilise pour Mettre Fin à la Crise dans l’Est de la RDC

L’heure est à la mobilisation dans les hautes sphères de la politique belge où André Flahaut, ministre d’État, lance un appel pressant pour une action concertée contre le Rwanda. Sur les ondes de Top Congo FM, il rapporte avoir interpellé le Premier ministre belge, Alexandre De Croo, devant l’Assemblée nationale, soulignant l’urgence de sanctions ciblées pour mettre un terme à la guerre ravageant l’Est de la République démocratique du Congo. Flahaut dénonce une approche internationale à géométrie variable, exigeant une cohérence dans l’application du droit international.

Le ministre d’État pointe du doigt une certaine passivité de l’Union européenne, contrastant avec la fermeté affichée envers la Russie, tandis que les actions du Rwanda, accusé de soutenir les forces déstabilisatrices dans l’Est congolais, semblent être tolérées. Flahaut appelle la Belgique à prendre les devants, inspirée par son leadership dans la réponse à la crise ukrainienne, pour initier des sanctions significatives et concrètes à l’encontre du Rwanda.

Ces propositions ont trouvé un écho au sein du Parlement belge, où le dossier rwandais s’invite désormais à l’agenda législatif et gouvernemental. Une séance dédiée à la commission des affaires étrangères est prévue pour approfondir le sujet, avec une attente particulière envers les réponses du ministre des Affaires étrangères.

André Flahaut ne ménage pas ses efforts pour inscrire la question des sanctions à l’échelle de l’Union européenne, soulignant la nécessité de ne pas attendre l’unanimité pour agir. Il prône une avancée avec les États membres partageant la même conviction de la nécessité impérieuse de répondre aux souffrances de la population congolaise.

Le ministre d’État belge s’engage à veiller à ce que les autorités belges et le Premier ministre honorent les promesses faites au Parlement. Il souligne l’importance de la diplomatie parlementaire, en collaboration avec les collègues du Parlement congolais, pour maintenir la pression et ne pas ignorer les preuves accablantes de l’implication rwandaise dans la crise de l’Est de la RDC.

En outre, André Flahaut critique l’accord controversé entre la Commission européenne et le Rwanda sur les minerais stratégiques, le qualifiant d’inapproprié et mal chronométré, étant donné que les ressources concernées sont principalement extraites de la RDC et non du Rwanda.

Cette initiative belge intervient dans un contexte où le mouvement rebelle M23, soutenu par le Rwanda selon de nombreux rapports d’experts des Nations Unies, continue de semer le chaos dans le Nord-Kivu. Malgré des preuves évidentes de l’appui rwandais au M23, y compris l’utilisation de matériel militaire rwandais sur le sol congolais, la communauté internationale n’a pas encore imposé de sanctions significatives contre Kigali.

À travers cette mobilisation, la Belgique espère non seulement mettre fin à l’impunité mais aussi contribuer à une paix durable dans l’est de la République démocratique du Congo, une région longtemps meurtrie par les conflits et les ingérences étrangères.

@kazibaonline

Kaziba Online
A propos Webmaster 382 Articles
Noé Juwe Ishaka ; Ph.D Candidate ; Adler University, Chicago Campus, IL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire