Renforcement de la Gestion Budgétaire en RDC : Les Recommandations du FMI au Gouvernement Congolais

Vers une Stabilité Budgétaire : Le FMI Conseille la RDC sur les Pratiques Financières

Le ministre congolais du Budget, Aimé Boji, a accueilli une délégation du Fonds Monétaire International (FMI) spécialisée dans les finances et le budget. Lors de cette rencontre, la délégation a partagé les résultats d’une étude approfondie menée en République Démocratique du Congo, ciblant particulièrement les acteurs clés des secteurs minier et pétrolier.

Jean-Pierre Nguenang, à la tête de cette délégation, a expliqué que l’objectif principal de cette initiative du FMI est de soutenir le gouvernement de la RDC dans le renforcement de son cadre budgétaire à moyen terme. Ceci, en vue d’élaborer le budget annuel selon un nouveau modèle qui exclut les revenus issus des ressources naturelles, afin de le prémunir contre la fluctuation des prix de ces matières premières et leur éventuelle raréfaction.

Selon les précisions de l’émissaire du FMI, l’ambition est triple : à court, moyen et long terme. Le point de départ de cette transformation des pratiques budgétaires est l’établissement d’un solde budgétaire révisé, exempt des revenus des ressources naturelles. Cela permettra aux autorités de concocter un cadre macroéconomique et des budgets plus réalistes, capables de résister aux variations des prix du marché. Pour y parvenir, diverses stratégies ont été suggérées, y compris la création d’un fonds de stabilisation destiné à atténuer les fluctuations budgétaires.

L’intervention du FMI en RDC vise également à assister le gouvernement dans la concrétisation de ses engagements, notamment en matière de maintien de la stabilité du système monétaire international et de surveillance des politiques de change.

@kazibaonline

Kaziba Online
A propos Webmaster 382 Articles
Noé Juwe Ishaka ; Ph.D Candidate ; Adler University, Chicago Campus, IL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire