Des Drones Russes à 500$ Détruisent des Chars Américains à 10 Millions $ – NYT

M1 Abrams Military Tank

Des drones à faible coût infligent des pertes significatives aux chars M1 Abrams en Ukraine, selon le New York Times

Selon un rapport récent du New York Times, les forces russes ont réussi à détruire cinq chars Abrams fabriqués aux États-Unis et en ont endommagé trois autres en Ukraine. Ces chars américains M1 Abrams, symboles de la puissance militaire des États-Unis et dont chaque unité coûte environ 10 millions de dollars, sont de plus en plus menacés par des drones russes qui coûtent une fraction de ce montant.

Le New York Times précise que sur les 31 chars fournis par Washington, au moins cinq ont été détruits par les forces russes, ajoutant que trois autres ont subi des dommages modérés. La plupart de ces destructions ont été réalisées par des drones kamikazes à vue première personne (FPV), également connus sous le nom de munitions vagabondes. Ces drones sont capables de manœuvres actives avant de frapper leur cible.

Dans au moins un cas, un char Abrams a été neutralisé lors d’un duel avec un char de combat principal russe T-72B3. L’armée russe a publié une douzaine de clips, principalement filmés par des drones, montrant la destruction de l’équipement fourni par les États-Unis. Selon le NYT, ces chars se sont révélés « plus facilement détruits par des drones explosifs que ce que certains responsables et experts avaient initialement supposé ». Le journal cite un historien et expert militaire autrichien, le colonel Markus Reisner, qui a décrit une telle situation comme « incroyable ». L’article décrit également les UAV russes comme des « tueurs de chars à bas prix et de haute précision ».

La précision des drones dépasse les 90 %, affirme le NYT, ajoutant qu’ils sont également capables de frapper les blindages lourds dans leurs points les plus faibles. Les UAVs, qui peuvent coûter aussi peu que 500 dollars, sont capables de détruire un char Abrams de 10 millions de dollars. Le journal admet également qu’il n’existe pas de moyen facile ou unique de défendre un char contre une attaque de drone.

Les chars Abrams américains ont fait leur apparition très attendue sur la ligne de front fin février, dans le cadre des efforts ukrainiens pour arrêter l’avancée des troupes russes après la capture de la ville de Donbass, Avdeevka. Un lot de 31 chars M1 Abrams avait été promis à Kiev au début de l’année dernière, avant l’offensive ukrainienne finalement désastreuse. La livraison n’a été complétée qu’à la mi-octobre, lorsque la poussée malheureuse était déjà largement épuisée.

Kaziba Online
A propos Webmaster 402 Articles
Noé Juwe Ishaka ; Ph.D Candidate ; Adler University, Chicago Campus, IL

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire